PEACE AND SPORT MIDDLE-EAST FORUM 2023

SESSION 1 VISION 2030 : LE SPORT EN ARABIE SAOUDITE


Session 1

Une autre session a abordé le sport dans la Vision 2030, en montrant que le sport est désormais considéré comme une priorité absolue dans le plan de développement de l'Arabie saoudite. 

Un programme qui a été décrit par Janet Paterson, directrice générale du sport chez NEOM, comme une "vision qui a transcendé une société entière où le sport est utilisé comme un solide outil en faveur du changement social" avant d'ajouter que "l'utilisation du sport, dans son sens le plus large, des programmes terrains au sport de haut niveau, favorisait le dialogue et la compréhension mutuelle".

SESSION 2 LE SPORT POUR L'ÉGALITÉ DES GENRES : L'AUTONOMISATION DES FEMMES


Session 2

Concernant la session sur l'autonomisation des femmes par le sport, les intervenants ont démontré le rôle du sport dans l'autonomisation des filles tout en établissant trois conditions essentielles pour y parvenir : créer des espaces sûrs pour que les femmes puissent faire du sport, former des éducatrices et donner la parole à des femmes occupant des postes de direction.

SESSION 3 LE SPORT POUR L'ÉGALITÉ DES GENRES : L'AUTONOMISATION DES FEMMES


Session 3

Nadia Nadim est revenue sur son parcours exceptionnel qui l'a menée de l'Afghanistan aux États-Unis, en passant par le Danemark et la France. Nadia a souligné l'immense chance qu'elle a eue en découvrant le football, qui lui a permis d'apprendre de nombreuses langues, de repousser ses limites et de réaliser ses rêves.

 Elle a constaté les nombreuses avancées en termes de médiatisation des femmes dans le sport avant d'encourager les jeunes femmes à croire en elles et à rêver grand. Son témoignage fut un véritable symbole de paix par le sport, de résilience et d’opiniâtreté.

SESSION 4 LE SPORT POUR L'AUTONOMISATION DES JEUNES : DES ENFANTS AUX JEUNES LEADERS


Session 4


Au cours de cette session, les participants ont souligné la capacité du sport à responsabiliser les jeunes. A travers le dépassement de soi, l'apprentissage de la discipline et de la vie en communauté, le sport est en effet un outil fantastique pour doter les jeunes de compétences de vie. Les bienfaits du sport ne s'arrêtent pas à la santé car le sport permet de dépasser les clichés et de s’ouvrir aux autres. En tant que langage commun, le sport rassemble des personnes d'horizons différents et favorise la mise en place d'un espace de dialogue. 

Les participants ont aussi insisté sur l'importance d'aborder les questions d'éducation par le sport d'un point de vue holistique, en compilant le sport, l'éducation et l'autonomisation. Enfin, tous les intervenus étaient d’accord pour dire que pour que l'impact du sport soit durable et optimal, il était essentiel d'éduquer les jeunes afin qu'ils deviennent eux-mêmes des éducateurs par la suite.

SESSION 5 CULTURE DE LA PAIX PAR LE SPORT : MEILLEURES PRATIQUES SUR LE TERRAIN


Session 5

En résumé, la session sur la culture de la paix a été parfaitement synthétisée par Gerson Flores, qui dirige un programme de paix par le sport en Colombie, lorsqu'il a déclaré à juste titre : 

"Si nous voulons utiliser le sport comme outil de paix, nous devons éduquer les enfants, les familles et les communautés à aimer le sport, et non la compétition".

SESSION 6 LA PAIX PAR LE SPORT : QUAND LE MYTHE DEVIENT RÉALITÉ


Session 6

La session sur la paix par le sport : quand le mythe devient réalité, a été un des moments marquants de la journée. 

Le Prix Nobel de la Paix 2014, Kailash Satyarthi est revenu sur son incroyable parcours dans la lutte contre le travail des enfants et a reconnu la formidable capacité du sport à construire une culture de la paix en déclarant : "le sport aide à briser les murs et à construire des ponts car le sport n’a pas de frontières".

SESSION 7 VIVRE ENSEMBLE : LE RÔLE MAJEUR DU FOOTBALL


Session 7

La session soulignant l'immense impact que le football a sur la société a montré que les joueurs de football doivent être des modèles à sur et en dehors du terrain afin d'inspirer les jeunes et d'avoir un effet positif sur eux. 

Cette idée a été confirmée par la directrice générale de l'Académie olympique saoudienne, Al Batool Baroom, qui a déclaré lors de la session sur le sport et l'autonomisation des jeunes que "l'impact du sport pouvait être immense car il influence le caractère, le leadership, la discipline et la résilience, et qu’il permet d'inculquer de nombreuses valeurs en brisant les stéréotypes et les barrières".